Villemaurine Saint Emilion Grand Cru
  • Château Villemaurine - Saint-Emilion Grand Cru Classé
  • Château Villemaurine - Saint-Emilion Grand Cru Classé - Les carrières
  • Château Villemaurine - Saint-Emilion Grand Cru Classé - Le cuvier
  • Château Villemaurine - Saint-Emilion Grand Cru Classé
  • Château Villemaurine -Saint-Emilion Grand Cru Classé
  • Château Villemaurine - Saint-Emilion Grand Cru Classé

Hier


VIIème siècle Le nom Villemaurine fait son apparition. A l'époque, les Maures installent un camp retranché en un lieu que l'on baptise d'abord « Ville Maure », puis avec le temps, Villemaurine.

VIIIème siècle  Le moine Emilion s'installe dans la région.

Début du XVIIème siècle  Villemaurine appartient à Antoine Limouzin, notable local et premier greffier du port de Libourne.

Peu avant la Révolution  Le domaine est la propriété de Jean Combret de Faurie. Il possède également le Château Soutard et entreprend, durant la seconde moitié du XVIIIème, des travaux considérables pour cultiver la vigne : « afin de donner quelque valeur à un sol qui ne pouvait pas donner d'autres cultures ».

Château Villemaurine - Saint Emilion1804  Mort de Jean Combret. Son neveu, Jacques Combret de Milon, hérite de ses biens.

1811  Jean Laveau acquiert le domaine.

1836  Disparition de Jean Laveau. Il meurt sans héritier direct. L'inventaire de ses biens recense un grand nombre de parcelles, réparties dans sa proche parenté, dont Villemaurine mentionné alors comme confié en métairie.

1872  Villemaurine revient à Messieurs Morange, Troquard et Pierre Jean.

1874  L'édition du Féret mentionne Villemaurine en « 1er Cru de Saint-Emilion » sous trois propriétaires différents : Morange, Troquard et Pierre Jean.

1893  Le vignoble est réunit par Raoul Passemard. Son vin est fort apprécié à l'exposition internationale de Bordeaux en 1895. A l'époque, le Château Villemaurine est souvent cité comme un des meilleurs « 1ers crus » de Saint-Emilion et médaillé lors de différentes expositions internationales.

1949  Villemaurine appartient à Madame Raoul Passemard et au Docteur Jean Vauthier.

1970  La famille Giraud achète le cru. Le vignoble sera exploité par la maison S.C. Vignobles Robert Giraud.

1984  La S.C. Vignobles Robert Giraud vend la propriété à l'Union Française de Gestion qui lui concède un bail de fermage de 25 ans.